Comment débuter un rééquilibrage alimentaire

Pour bien réussir son rééquilibrage alimentaire, il faut le débuter de la meilleure façon possible. Même si on désire fermement perdre du poids, il ne faut pas commettre l’erreur de changer son mode alimentaire de manière brusque. Le passage d’une alimentation précise à une autre se fait étape par étape.

Le premier palier que vous devrez franchir et non des moindres, est de vous séparer des aliments purement industriels, au profit des compositions faites à la maison. Une fois cela fait, vous devrez continuer sur cette lancée en catégorisant les produits que vous ingurgitez.

Les types d’aliments

Avec un rééquilibrage alimentaire, vous ne mangez plus n’importe comment. Il s’agit de manger un peu de tout, mais en quantité suffisante et au moment indiqué de la journée. Pour se faire, il faut se familiariser avec des éléments spécifiques : ceux à favoriser, ceux qui sont tolérés et enfin ceux qu’il faille consommer de manière occasionnelle.

Les aliments qu’il faut favoriser

En première position : l’eau, les légumes et fruits, les féculents et les aliments riches en protéines tels que la viande, le poisson ou encore les œufs. Les aliments précités comportent en somme toutes les vitamines et sels minéraux dont l’organisme a besoin pour bien se porter.

Les aliments à tolérer

Il s’agit des éléments qu’on peut tout de même continuer à consommer, mais en très petite quantité. Il s’agit des yaourts, du pain blanc, du fromage … Chocolat.

Les aliments occasionnels

Toutes les graisses ne sont pas nocives pour la santé. Il en existe qui contribuent à avoir une alimentation équilibrée, il s’agit des huiles d’olive, de coco, d’arachide ou encore de tournesol qui sont utilisées pour la cuisson des repas.

Outre ces matières grasses utiles, vous pourrez toujours consommer des céréales, du beurre, des boissons alcoolisées, des chips … Du salami.

Les habitudes à adopter

Stocker des fruits et légumes

Prendre cette habitude va vous permettre de ne pas vous jeter sur le téléphone pour commander une pizza si vous n’avez plus rien dans le frigo. Prévoyez des boites de conserve de fruits et de légumes en attendant les prochaines courses. De plus, vous pourrez consommer des aliments tout au long de l’année. Par exemple, les boites sont une excellente de conserver une truffe ou des poireaux.

Ne pas sauter votre petit-déjeuner

La première règle est de n’absolument pas sauter votre petit-déjeuner. Il s’agit du repas le plus important de la journée, qui une fois qu’il est pris, peut vous permettre de supporter jusqu’à votre déjeuner sans avoir à éprouver de la faim ni l’envie de grignoter.

Manger dans de plus petites assiettes

Il s’agit de manger désormais de manger dans des assiettes plus petites que d’habitude. En réalité, cette astuce relève plus d’une tentative de tromperie du cerveau qu’autre chose. Ce stratagème visuel vise à donner l’impression aux yeux, et donc au cerveau, que vous mangez trop. En le faisant à répétition, sans vous en rendre compte, vous réduirez vos portions alimentaires et vous habituerez votre organisme à ce nouveau rythme.

S’hydrater suffisamment

On l’a toujours dit, et on continuera de le marteler : il faut boire suffisamment d’eau pour hydrater le corps. On recommande de boire au minimum 1,5 L par jour. L’eau a la propriété de maintenir optimales les fonctions vitales de l’organisme, mais c’est aussi un allié de choix lorsqu’on veut maigrir. Bien que ce ne soit pas sa fonction première, l’eau agit comme un coupe-faim naturel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *